Etoile 10 (pour DYS)

Etoile 10 (pour DYS)

les progrès de nos DYS

Nos DYS ont des difficultés pour apprendre mais ils apprennent: soulignons leur progrès!

 

Le coup de blues post-bilan des spécialistes

 

Enfant dubitatif2.png
Pour les parents, revenir d'un RDV avec un spécialiste est très souvent plombant. On nous en remet une couche à chaque fois sur les difficultés de nos petites merveilles, que l'on voit pourtant progresser tous les jours.

 

Pour ma part, après avoir découvert un nouveau trouble DYS pendant plusieurs années, et qu'on a fait le constat que c'est bon, c'est un sans faute:  elle les a tous, on peut ensuite les qualifier.

 

Si je prends par exemple le dernier bilan de la neuropédiatre, la dysgraphie de ma fille est envahissante, sa dysorthographie est massive. Niveau langage, l'articulé  est meilleur (ouf), mais la compréhension fine insuffisante (ah...). Les troubles de l'exploration visuelle en revanche sont persistants. La transcription est extrêmement coûteuse et inintelligible (traduction: elle fait beaucoup d'effort pour un rendu nul). Avec cela, il faudrait s'étonner qu'elle ait développé des stratégies d'évitement lorsqu'elle se sent mise en échec ou jugée (oui oui, c'est écrit noir sur blanc!)

 

 Alors, moi, j'ai plutôt envie de me réconforter et de voir en quoi elle a progressé.

 

 

 

Ma fille revient de loin....

 

petite fille triste.jpg

Lorsque ma fille avait 3 ans, elle ne disait pas un seul mot de façon intelligible. Aujourd'hui, même les inconnus la comprennent.

 

Lorsque ma fille avait 5 ans, elle était incapable de danser en rythme. Aujourd'hui, elle en est à sa troisième année de hip hop. Elle danse, et même sur scène à la fin de l'année, et tout ceci de façon tout à fait rythmée et ultra dynamique, sans aucune aide ni aménagement particulier!

 

Lorsque ma fille avait 6 ans, faire une phrase simple avec un sujet, un verbe conjugué et un complément était très compliqué, pour ne pas dire impossible. Aujourd'hui, elle fait des phrases de plus en plus complexes. Elle emploie le temps du verbe conjugué à bon escient. Et elle le conjugue correctement dans l'ensemble.

 

Lorsque ma fille avait 6 ans, elle n'écrivait pas un seul mot de façon lisible. Aujourd'hui, elle écrit ma liste de courses. Je la retrouve parfois dans sa chambre, à recopier des phrases d'un de ses livres. Pour s'entrainer. Pour me montrer qu'elle sait écrire.

 

Lorsque ma fille avait 7 ans, additionner 1+1 était paralysant pour elle. Aujourd'hui, elle sait compter sur ses doigts, elle sait soustraire aussi.

 

Lorsque ma fille avait 8 ans, aller vers l'autre était compliqué. Les séances chez les thérapeutes étaient toujours précédés d'âpres négociations avec elle. Entamer une nouvelle activité était source de pleurs et de stress.

Aujourd'hui, ma fille va en colo. Elle fait de nouvelles activités de façon plus sereine. Elle est même demandeuse de faire de nouvelles choses. Peu à peu, à force de faire de nouvelles expériences, même si c'est encore timidement, elle s'autorise à OSER.

 

 

... On peut donc supposer qu'elle ira encore très loin!

 

horizon.jpg
Ce que les spécialistes constatent tous les jours, c'est que ma fille n'est pas à l'attendu par rapport aux performances des enfants de son âge.

 

Ce que je constate tous les jours, c'est que ma fille acquiert des compétences nouvelles en permanence: compétences évaluées scolairement, mais aussi qualités humaines. Il n'y a donc aucune raison que cela s'arrête!

 

Je ne doute pas qu'à l'âge adulte, elle saura lire, écrire et même compter, parce qu'elle s'y met aujourd'hui pour une seule et bonne raison: elle y voit une utilité.

 

Elle aura même acquis au passage quelques précieux avantages dont beaucoup d'enfants "normaux", (plus encore ceux qui sont brillants scolairement) sont dépourvus:

- la gestion de ses émotions

- la connaissance et la maîtrise de ses points forts

- la volonté

- la persévérance

 

Peu à peu, l'acquisition du langage structure sa pensée et son raisonnnement. Oui, car accéder aux notions abstraites sans pouvoir verbaliser ses pensées, c'est compliqué!

 

Jour après jour, je constate qu'elle a des envies, des passions, une énergie et une volonté qui lui permettront d'être autonome. Ok, comme me disent certaines amies, il est peu probable qu'elle devienne banquière, mais ça n'est peut être pas plus mal ;)

 

 

Alors, moi j'ai envie de dire à tous les parents qui partagent ce quotidien: courage! Et prenez grand soin des personnes dont vous vous entourez. Fuyez surtout les oiseaux de mauvais augures qui vous feront des prédictions négatives sur vos enfants. Nous avons assez à gérer sans nous encombrer de boulets.

 

 



14/11/2016
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 272 autres membres